En long, en large et en travers (1/3)

Ou 30 questions à se poser pour travailler sur la vie d’un ancêtre

Pendant tout le mois d’avril 2020, sous l’impulsion de Sophie Boudarel du blog ‘La Gazette des Ancêtres‘, je me suis lancée dans le Challenge #Généalogie30 : répondre quotidiennement à une question sur un ancêtre choisi, durant 30 jours.

Ce challenge se déroulant sur Twitter, je vais publier ici – en trois articles – les vignettes déposées chaque jour sur le réseau du petit oiseau bleu. Cela permettra d’en garder la trace, et surtout de le présenter à ceux d’entre-vous qui ne sont pas sur le réseau social en question.

Ainsi, pour ce mois complet et inédit de confinement, j’ai choisi d’aborder la vie de mon arrière-arrière-grand-mère

Léa Lucie Moulé.

Et si je croyais au départ répondre très rapidement à toutes les questions, je me suis bien vite rendue compte que cette occupation me prendrait plus de dix minutes par jour !

Jour 1 : Est-ce que j’ai toutes les informations sur sa naissance ? Qui étaient ses parrain et marraine ?

Je n’ai que la déclaration de naissance à la Mairie. Aucun lien de parenté n’est mentionné pour les témoins. A noter cependant que quelques Goupillon apparaissent comme témoins d’événements dans la branche de son futur mari. Il faudrait se rendre maintenant aux archives diocésaines des Yvelines pour tenter d’y retrouver l’acte de baptême et ainsi mettre des noms sur le parrain et la marraine de Léa.

Jour 2 : Ai-je toutes les informations sur le mariage ? Qui était présent ? Liens de parenté ?

De même que pour la naissance, je n’ai pas l’acte religieux du mariage. A noter également de rechercher le contrat de mariage qui pourrait nous en apprendre un peu plus sur la vie des protagonistes.

Jour 3 : Comment s’est déroulé le mariage ?

Jour 4 : Ai-je toutes les informations sur son décès ? Qui était présent ? Qui a déclaré ? Où a eu lieu l’inhumation ?

Se renseigner sur l’existence d’archives de la Maison Despagne et voir ce qu’elles pourraient nous apprendre le cas échéant.

Jour 5 : Est-ce que j’ai toutes les informations sur son passé militaire ? Fiche matricule ? Invalide ? Légion d’honneur ?

Jour 6 : Est-ce que je peux trouver des informations sur elle dans la presse ?

Le frère de Léa semblait être un sacré numéro. Avant cet épisode, il était déjà passé par la case prison lors de son service militaire, pour à peu près les mêmes chefs d’accusation … Pourquoi vivait-il à Saint-Malo alors que toute la famille est concentrée sur l’Île-de-France ?

Jour 7 : Quels événements historiques a-t-elle connus ?

Pour fêter la première semaine de challenge, je me suis permis un léger hors-sujet ! Tellement d’événements historiques sur plus de 90 ans, que j’ai choisi de borner sa vie, pour réduire l’éventail des choix. J’aimerais tout de même ajouter un événement qui m’a toujours passionnée et que Léa a connu lorsqu’elle avait 37 ans, le naufrage du Titanic en avril 1912. Elle vivait à ce moment-là à Versailles. Enfin, pour fêter doublement ces 7 jours de challenge, j’ai aussi fait l’impair de publier la photo du commerce de Meudon pour illustrer celui de Bourg-la-Reine… vitesse et précipitation !

Jour 8 : Quelle était son instruction ?

Jour 9 : Dans quel environnement géographique évoluait-elle ?

Jour 10 : S’est-elle beaucoup déplacée dans sa vie ?

Voilà les 10 premiers jours du Challenge30 2020. On se retrouve très vite pour continuer de voyager à travers la vie de Léa Lucie, via les 10 prochaines diapos.