H comme HARMONIE

Pourquoi « harmonie » ? Parce que c’est le premier mot qui m’est venu à l’esprit en observant ces deux clichés, positionnés côte à côte dans l’album de photos qui appartenait à l’une des petites-filles du couple. Je vous présente Eliska Adelphine Duteil (1869-1937) et son époux Marie Désiré Rabutté (1861-1943). Ce sont deux de nos arrière-arrière-grands-parents du côté maternel, les grands-parents maternels de notre grand-mère Madou. Les racines de Marie Désiré, sont ancrées depuis bien longtemps dans l’Oise, tandis que les aïeux d’Eliska sont originaires pour la grande majorité du Mesnil-le-Roi dans les Yvelines, une branche seulement arrivant de la Haute-Vienne. Fils et petit-fils de travailleurs du bois (tabletier et sabotier), Marie Désiré prendra un autre chemin, et sera charcutier. Il exercera son métier à Versailles où seront installés ses commerces. Le couple aura deux enfants, un fils Lucien qui disparaîtra très jeune, emporté par la tuberculose, et une fille, Marthe, notre mémé. Ils retourneront s’installer au Mesnil pour profiter de leurs vieux jours, c’est très sûrement là-bas qu’ont été prises ces photos.

Ma grand-mère Madou m’a bien souvent parlé d’Eliska. Très jeune, j’étais fascinée par ce prénom peu commun (c’est aussi sans doute pour cela qu’il m’intriguait) et je le trouvais magnifique. À tel point que j’avais décidé que lorsque j’aurai une fille, je l’appellerai Eliska. Je n’ai eu que des garçons…