N comme NETTANCOURT

C’est reparti pour la troisième semaine du ChallengeAZ avec le N comme Nettancourt… ou pas ! En effet, cette photo issue d’un lot prêté pour reproduction, par l’une de mes tantes paternelles, porte en son verso l’annotation manuscrite : « Louise Ponsignon – Nettancourt ».  Louise je vous l’ai déjà présentée, c’est la grand-mère maternelle de notre grand-mère Paulette (voir lettre G). La femme à gauche du cliché serait donc Louise (1862-1924). Peut-être, il n’est pas possible de le confirmer à ce stade, celle-ci ayant bougé pendant la prise de photo, je ne peux pas valider son visage. Pire, le clocher qui apparaît en arrière-plan de cette scène rurale ne ressemble en rien au clocher de l’église de Nettancourt, commune de la Meuse où Louise a passé la plupart de sa vie, dont l’architecture est bien particulière et reconnaissable. Alors où sommes-nous vraiment et qui sont les protagonistes de cette séquence ? La réponse se trouve fort probablement dans l’étude approfondie de la fratrie de Louise…

En revanche, ce que l’on peut apprendre de cette photo c’est que l’ancêtre de la moissonneuse batteuse dont disposait cette famille, et qui joue ici le premier rôle, est une trépigneuse. Wikipédia nous indique que ces machines ont connu un certain succès en France de 1860 à 1910 (tout va bien nous sommes dans les clous par rapport aux dates de vie de Louise). Et la Revue de l’Association des ruralistes français nous propose l’illustration ci-dessous, tout y est, du cheval à l’homme grimpé sur la plateforme. Si j’avais préparé mon challenge à l’avance, je crois que cette photo serait plutôt sortie le jour consacré à la lettre T.