Suzanne à la Bibliothèque Centrale

Il ne vous reste que deux semaines pour passer voir Suzanne, dont la photo de classe trône en version grand format sur le pan d’une armoire de la « Bibliothèque Centrale » de Versailles, située dans l’ancien Hôtel des Affaires Etrangères et de la Marine, rue de l’Indépendance Américaine.

C’est courant 2019 que cette histoire a commencé. Quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un est arrivé jusqu’à l’un de nos oncles, qui m’a transmis l’information suivante : les Archives Communales de Versailles préparaient une exposition sur le quartier des Chantiers, et étaient à la recherche de documents s’y rapportant. Nos ancêtres maternels s’y étant installés au début du XXe siècle, je disposais bien de photographies et autres papiers pouvant répondre à leur demande. Après quelques échanges de mails, une sélection a été faite et envoyée, alors que l’année 2020 commençait. Mais l’année 2020 n’allait pas se dérouler comme un long fleuve tranquille, et en mars tout fut annulé, reporté comme on l’espérait tous. Les échanges ont finalement repris cet hiver et l’exposition a bien ouvert, en février.

Aux côtés de divers documents, photos, plans, et affiches qui nous plongent dans l’évolution de ce quartier bien connu de notre famille, est donc installée Suzanne, la (demi) sœur de notre grand-père Jean, qui fréquenta l’école Sainte-Agnès dans les années 1930. Sa photo de classe a été agrandie, et s’accorde parfaitement au lieu – si vous vous déplacez, vous retrouverez facilement Suzanne, notre grand-mère avait en effet pris les devants quant à tout questionnement 😉 Au milieu d’une autre pièce, disposés dans une vitrine dédiée aux commerces, nous croisons nos arrière-grands-parents et notre grand-père, photographiés alors que l’entreprise familiale de la « route de Buc » prenait son essor.

Au-delà de la petite satisfaction ressentie à la vue de ces ancêtres et collatéraux emblématiques de notre arbre, auxquels est rendu un certain hommage puisqu’associés ici au développement de ce quartier versaillais, je ne peux que vous encourager vivement à profiter des derniers jours d’ouverture pour aller voir cette exposition. La richesse et la diversité des documents présentés, et le magnifique cadre de l’hôtel à deux pas du château, nous plongent dans une bulle hors du temps, une bulle apaisante et non moins intéressante, dont les bienfaits sont indéniables en ces temps troublés.

Pour ceux qui sont trop loin de Versailles, pour les Antibois, la tribu de Fabas, ou encore Gwenina qui a mis cap à l’ouest, je vous publie ici les photos prises sur place. Pour les autres, dépêchez-vous, c’est ouvert jusqu’au 14 mai !

Un dernier mot pour remercier chaleureusement Madame Violaine Levavasseur, Directrice des Archives Communales de Versailles pour son accueil et les intéressants échanges que nous avons eus. Bravo enfin à toute son équipe pour la mise en scène très réussie de cette exposition.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s