O comme OBSÈQUES énigmatiques

… ou PERTUIS.

On repart vers le sud aujourd’hui direction PERTUIS dans le Vaucluse en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Pertuis est la ville principale du pays d’Aigues. Elle fait partie de la métropole d’Aix-Marseille-Provence (Wikipédia).  Qui a dit que notre arbre était assoupissant ? Moi… Mais c’était avant d’être remontée assez loin pour constater que nos racines étaient finalement très variées. Vous rappelez-vous Claire ? Claire AUDIBERT notre arrière-arrière-grand-mère dont je vous ai raconté l’ascendance maternelle jusqu’à Montjustin-et-Velotte 😊 à la lettre D. Non contente de nous offrir un voyage en Haute-Saône, Claire a mis les bouchées double pour nous proposer du côté de son père une diversion bien sympathique dans un coin où j’entends chanter les cigales chaque fois que je passe par le portail des archives, le Vaucluse ! En effet, le père de Claire, Hippolyte AUDIBERT venait de Pertuis lorsqu’il a épousé Cécile NICOLAS dans l’Essonne en 1861. Tailleur de pierres, fils d’Alexis un cultivateur qui fut aussi voiturier et de Claire CALLIER, Hippolyte a eu onze frères et sœurs, dont seulement trois ont atteint l’âge adulte. C’est vertigineux, je ne m’y habituerai jamais.

Au stade de mes recherches, je remonte jusqu’aux arrière-grands-parents d’Hippolyte et nous restons bien à PERTUIS. Il serait donc temps de s’y installer pour un moment afin de redescendre la branche et de l’habiller comme il se doit à partir d’André AUDIBERT, un cabaretier né autour de 1720, décédé à PERTUIS. Puis il y a aussi un autre sujet qui questionne beaucoup et que j’ai déjà un peu défriché, à savoir la sépulture d’Hippolyte. En effet, alors que son épouse repose dans le caveau familial à Versailles, jusqu’ici tout est logique, Hippolyte lui a été inhumé au cimetière du Père Lachaise. Cela pourrait ne susciter aucune interrogation puisqu’il était domicilié à Paris au moment de son décès. Ce qui interpelle pourtant, c’est qu’il repose dans un caveau qui n’appartient pas à la famille, dont le nom du propriétaire m’est totalement inconnu, avec plusieurs autres personnes qui ne semblent pas appartenir à la même famille. J’avais tenté de pister les dépouilles sur les archives des inhumations, parce qu’en plus, les personnes qui reposent avec Hippolyte dans ce caveau ont – et parfois à plusieurs reprises – été exhumées avant d’arriver dans leur dernière demeure. N’étant pas descendante du propriétaire du caveau, je n’ai pas accès aux documents qui répondraient peut-être à mes questions. Mais je crois que ce dossier mérite aussi un peu d’attention, d’autant que – si mes souvenirs sont bons… – j’avais trouvé que certains voisins de notre aïeul, inhumés pour la première fois bien plus tôt que lui, venaient de l’ancien carré protestant du cimetière.

Vous avez vu ? J’arrive même à me disperser dans mes billets. En partant de la magnifique région de Provence, je réussis à finir au non moins beau cimetière du Père Lachaise 😊

10 commentaires

  1. Bonjour Béa.
    Merci toujours pour ces plongées dans notre ascendance, juste une petite question, tu peux me répondre par message personnel si tu préfères, quel sont les noms qui sont inscrits sur le caveau du père La Chaise, juste pour la curiosité.
    Bisous à toi et tes enfants.
    François

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s